Une société basée à Mauguio, FRM, sous-traite les basses œuvres de Total au Congo

Montpellier, 13 janvier 2023

Total, multinationale climaticide et écocidaire, communique sur son objectif de zéro émission nette d’équivalent CO2 en 2050, mais ne réduit pas sa production d’hydrocarbures.

Sa stratégie consiste à « compenser » ses émissions en progression par la création de « puits de carbone ». Il s’agit surtout de planter des arbres dans des pays pauvres sur des terrains auparavant débarrassés des communautés qui y vivent et qui y travaillent la terre, assurant ainsi leur autonomie alimentaire et économique. Ensuite, cette captation de CO2, dûment constatée, est rémunérée par des produits financiers mis sur le marché des crédits carbone par compensation volontaire. Mais Total sait parfaitement ne pas pouvoir « compenser » toutes ses émissions.

Une opération de ce type est en cours au Congo sur les plateaux Bateke. Financée par Total, elle implique la société Forest Ressource Management (FRM) implantée à Mauguio et sa filiale congolaise Forest Neutral Congo (FNC). C’est cette dernière qui a contracté avec le gouvernement congolais. Avec la complicité du dictateur congolais Sassou Ngesso, reçu le lundi 19 décembre par Emmanuel Macron à l’Élysée, cette société a évincé contre des sommes symboliques, les agriculteurs par la ruse et la contrainte. Soixante dix mille hectares ont donc été accaparées. Sur quarante mille hectares, des acacias, arbres à croissance rapide, sont en cours de plantation.

FNC est en train, après coup, d’énumérer des mesures sociales et environnementales sans que le projet global sur vingt ans ne soit rendu public. Les commandes de pesticides prévues montrent bien que des formes vertueuses d‘agroécologie ne seront pas mises en œuvre, car elles pourraient rendre moins immédiatement productif ce « puits de carbone ».

La société FRM est coresponsable de ce greenwashing. Elle opère en Afrique centrale dans d’autres projets similaires. Son business model repose sur l’étude et la réalisation de la « compensation » carbone par la plantation d’arbres, au profit de sociétés comme Total qui veulent faire croître leur activité extractive tout en abusant la galerie par des actions de « compensation ». Dans ce type d’opération, la société FRM sous-traite l’étude préalable à des experts qu’elle va souvent chercher dans le vivier montpelliérain gravitant autour des centres de recherche de l’IRD et du CIRAD; sa filiale FNC, qui est l’opérateur de compensation, embauche quant à elle du personnel local dont les salaires sont bas. FRM vendra ensuite les actifs de compensation à Total à un tarif avantageux pour les deux parties.

C’est de ce business juteux que le dictateur congolais et le président Macron ont discuté en affichant une rencontre sur l’écologie. Il s’agit de préparer le sommet One Forest Summit qui se tiendra à Libreville en mars 2023.

Signataires de ce communiqué de presse

Comité Local Attac de Montpellier, Comité Local Attac de Marseille

Contre les attaques et la répression : solidarité avec le peuple kurde !

La situation dans les différentes parties du Kurdistan est très préoccupante. L’Etat turc mène une guerre féroce contre les Kurdes, avec le silence complice de l’OTAN.

Rassemblement le vendredi 9 décembre à 18h30 Place de la Préfecture, Montpellier.

Depuis le 19 novembre, au Rojava et au Nord et à l’Est de la Syrie, l’Etat turc bombarde le peuple kurde, ciblant particulièrement les infrastructures civiles (hôpitaux, écoles, stocks de blé…). Certains bombardements visent aussi spécifiquement à libérer les camps où sont détenues 54 000 personnes, combattants de DAESH et leurs familles.

Au nord de l’Irak (Sud du Kurdistan), la Turquie mène une guerre sans merci contre la résistance kurde, un utilisant massivement des armes chimiques (2700 attaques depuis avril).

En Iran, suite au féminicide de la jeune femme kurde Jina Masha Amini par la police iranienne, le soulèvement s’est étendu sur tout le territoire iranien. Le pouvoir iranien réprime la révolution en devenir avec des tirs à balles réelles dans les rues, emprisonne, torture, viole et exécute des manifestants.es. La répression est particulièrement forte dans les régions kurdes à l’Ouest de l’Iran.

En Turquie, le régime d’Erdogan continue de réprimer, d’emprisonner et de torturer l’opposition, ciblant particulièrement le parti démocratique du HDP, les Kurdes et les mouvements des femmes. Depuis deux ans, il n’y a plus de nouvelles d’Abdullah Öcalan, leader historique du PKK, emprisonné depuis 1999, ni de ses co-détenus prisonniers politiques.

Nous appelons à réagir et à exprimer notre solidarité internationaliste avec le peuple kurde et la révolution au Kurdistan, au nord et à l’est de la Syrie et en Iran.

  • Arrêt immédiat des bombardements de la Turquie au Rojava et au Nord et à l’Est de la Syrie
  • Arrêt de la guerre et de l’utilisation d’armes chimiques contre la résistance kurde au Başûr (Kurdistan Irakien)
  • Solidarité avec la révolution des femmes du Rojhelat (Kurdistan Iranien) et d’Iran
  • Retrait du Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK) de la liste des organisations terroriste de l’UE
  • Libération d’Abdullah Öcalan et de tous.tes les prisonniers.res politiques en Turquie et en Iran.

Premiers signataires :

Centre démocratique kurde de Montpellier
Collectif de solidarité avec le peuple kurde (ATTAC Montpellier, La Carmagnole, MRAP de Montpellier, Ensemble 34 ! Humains et Dignes, Gauche écosocialiste 34, UCL)
Europe-Ecologie-Les-Verts-Montpellier

 

Attac Montpellier soutient la manifestation du personnel de santé le 11 janvier

Communiqué de Attac Montpellier

Des centaines d’hôpitaux publics, plus de 80 000 lits d’hospitalisation fermés depuis 20 ans, près de 18 000 depuis 2017, dont 5 700 en 2020, des personnels en nombre insuffisant, et sous payés: la dégradation des conditions de travail des professionnels est telle qu’elle remet en cause la qualité des soins et menace la sécurité des patients.

La situation s’est aggravée encore depuis le début de la pandémie. Les personnels dont le dévouement a permis à l’hôpital de tenir cahin-caha sont épuisés et désabusés et le nombre de démissions est plus qu’inquiétant. L’accès aux soins et la prise en charge médicale de la population ne sont plus garantis.

Il est urgent de lancer un très grand plan pour remettre debout l’hôpital public, pilier de notre système social, garant de l’égalité de tous à des soins de qualité et de proximité délivrés avec humanité.

Plusieurs organisations et syndicats du secteur de la santé (dont le Collectif Inter Hôpitaux) appellent à une journée de mobilisation le 11 janvier 2022. Attac Montpellier soutient cet appel et invite la population à se joindre à la manifestation le mardi 11 janvier à 12h devant la CPAM Bd Gambetta.

Stop Amazon à Fournès

Réservez dès maintenant le samedi 30 janvier pour être dès 10h à Fournès.
Fin de l’action prévue à 14h – prévoyez votre pique nique – toilettes sèches sur place.
L’action sera faite dans le respect des gestes barrières : n’oubliez pas votre masque et du gel.

Action coorganisée avec Attac France, Les Amis de la Terre France, Anv-Cop21 Montpellier, ADERE, Confédération Paysanne 30, Solidaires 30, Extension Rebellion, PrimaVera.

100.000 signatures pour 100 raisons

Pétition du Mouvement des femmes kurdes en Europe

En tant que Mouvement des femmes kurdes en Europe (TJK-E), nous voulons recueillir 100.000 signatures car nous avons 100 raisons de nous opposer au dictateur d’Erdogan et à ses mercenaires dans leur utilisation de la loi, de l’armée et de la police qui promeuvent la violence et l’injustice.

Dans la première phase de notre campagne, pendant les 104 jours qui s’écouleront entre le 25 novembre 2020 et le 8 mars 2021, nous donnerons chaque jour une autre « raison », en partageant les histoires de femmes, qui ont été assassinées par l’État. Contre ce dictateur, qui parvient à commettre de nouveaux massacres chaque jour, nous vous parlerons des femmes qui ont été assassinées. Nous voulons qu’elles entrent à jamais dans les pages de l’histoire et dans la mémoire de l’humanité.

Le 29 octobre 2009, Ceylan, 12 ans, a été tuée par un obusier de l’armée turque, alors qu’elle faisait paître des moutons. Le 9 janvier 2013, Sakine Cansız, Fidan Doğan et Leyla Şaylemez ont été assassinées à Paris par les services secrets turcs. Kader Ortakaya a été tuée d’une balle dans la tête en novembre 2014, alors qu’elle tentait de passer à Kobanê pendant le siège de Daesh. La jeune militante Dilek Doğan a été assassinée à son domicile par la police le 18 octobre 2015. En décembre 2015, le cadavre de Taybet Inan, une civile tuée par les forces armées turques, a été abandonné en décomposition dans les rues pendant le couvre-feu à Silopi. Le 4 janvier 2016, les militantes kurdes Seve Demir, Pakize Nayır, et Fatma Uyar ont été massacrées par l’armée à Silopi sous le siège de l’armée. Le 12 octobre 2019, la militante et politicienne kurde Hevrin Xelef a été assassinée par les forces islamistes soutenues par la Turquie dans le cadre de l’opération « Source de paix » menée par l’État turc à Serekaniyê (Ras al-Ain), dans le nord de la Syrie. En juin 2020, trois militantes kurdes du mouvement féministe Kongreya Star ont été assassinées lors d’une attaque de drones turcs sur une maison du village de Kobanê, dans le nord de la Syrie, à Helince. Il existe de nombreux autres exemples.

Les signatures que nous recueillerons constitueront la première étape pour poser les bases des travaux juridiques, sociaux, politiques et d’actions que nous entreprendrons, dans notre quête pour poursuivre ce dictateur. Dans un deuxième temps, nous porterons nos signatures et les crimes que nous avons enregistrés, ainsi que toutes les preuves que nous avons recueillies, devant les Nations Unies et les autres institutions concernées pour exiger le début du processus de reconnaissance du féminicide comme un crime similaire au génocide.

Chaque signature que nous recueillerons nous rapprochera de la poursuite de ce dictateur, tandis que chaque voix que nous élèverons en action réduira l’espace disponible pour les dictateurs.

Vous pouvez signer directement depuis le site https://www.100-reasons.org/petition ou nous envoyé un mail à l’adresse signatures (at) 100-reasons.org.

100 reasons

Pour nous écrire
Postbus 673
2501 CR Den Haag
Pays Bas

Pour plus d’informations
www.100-reasons.org
Facebook : onehundredreasons
Twitter : @100Reasons

Journée internationale des migrant-e-s

Le 18 Décembre 2020 est la journée internationale des migrant-e-s.

Journée internationale des migrants

Le Collectif de Sans Papiers de Montpellier que soutient Attac Montpellier appelle à un rassemblement à 15h sur le parvis de la mairie de Montpellier, suivi d’un départ en manifestation à 16h30 pour se retrouver à 18h devant la préfecture.

Contact : csp.34montpellier (at) gmail.com

Mobilisation à Montpellier contre la loi de sécurité globale et les violences policières

Beaucoup de monde à Montpellier – 6000 personnes – toutes générations confondues avec une forte présence de jeunes. Très belle réponse à ce pouvoir qui glisse sur une pente dangereuse et à qui nous devons opposer notre attachement aux principes de la république. Cela fait maintenant trop longtemps que les forces sensées nous défendre s’en éloignent en commettant des actes dignes des pires régimes autoritaires.

IMG_3464

IMG_3467

IMG_3473

IMG_3482

IMG_3479